Poul-Fétan,village d\'autrefois

Le 25-05-2016 • Pays : France

 

 

 



Poul-Fétan (lavoir-source) est un village du XVIe siècle dont les maisons ont été entièrement restaurées. On retrouve toutes les caractéristiques des maisons bretonnes : toits de chaume, escaliers en pierre extérieurs, portes en ogives.

 

                      

 

Il a été habité jusqu'en 1970 et a abrité jusqu'à 4 à 6 familles soit environ 70 personnes.

La vie y était très rude, la terre peu productrice, ils cultivaient du seigle, du sarrasin et du chanvre et élevaient quelques animaux.

En autarcie complète, l'entraide était le fondement de la vie paysanne bretonne surtout lors des grands travaux comme les moissons, les récoltes et les battages qui donnaient lieu à de grands repas et des veillées chez l'un ou l'autre devant la grande cheminée.

 

        

 

Aujourd'hui, c'est un musée vivant où des acteurs reproduisent les gestes de la vie paysanne au XIXe siècle. On y trouve aussi un potier, un boulanger.

 

 

 

À l'intérieur d'une chaumière une jeune femme nous invite à partager son quotidien et nous fait déguster les crêpes qu'elle cuit au feu de bois… 

 

 

 

Dans certaines demeures, on peut admirer des costumes bretons, regarder un film sur les danses bretonnes ainsi que sur la restauration du village.…

 

 

 

Perchée au milieu d'un grand arbre, une formidable conteuse nous raconte un des contes et légendes de Bretagne …

 

 

 

Au lavoir nous assistons à une saynète entre deux lavandières. Elles nous racontent l'histoire de la grande lessive, parlent de leur vie dans ce village et surtout font des commérages très drôles sur leurs belles-mères et voisines.

 

 

 

 

L'étable et la maison du potier…

 

 

Un peu plus loin une femme attache son cheval, un postier Breton, au manège qui actionne le broyeur pour les branches d'ajoncs.
Danseur, un vieux cheval à la retraite n'est pas très enthousiaste…

 

 

 

 

  

     Le sentier qui mène au lavoir ainsi qu'à la vallée et sa rivière…

 

 

La maison du Boulanger et son fournil…

 

 

 

D'autres activités sont au programme : le filage et la teinture de la laine, l'amidonnage et le repassage à l'ancienne, la fabrication d'une corde en chanvre, la fabrication de beurre avec une baratte et le nourrissage des animaux.
On découvre aussi les diverses cultures et les animaux de races protégées comme la vache aux pis noirs, le cheval de trait breton, le porc blanc de l'Ouest.
Et terminer la visite en jouant avec les 17 jeux traditionnels bretons pour les petits et les grands.

 

 

 

 

"Bistrot Ti Fanch"  : Auprès d'un bon feu de cheminée ce restaurant propose une cuisine du terroir simple et copieuse que l'on déguste à la cuillère en bois : charcuterie de pays, soupe, tartine, plat du jour.

Restaurant ouvert tous les jours dès 12 heures. Tél : 02 97 39 59 51 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Village de Poul-Fetan56310 QUISTINIC

MORBIHAN

Tél. 02 97 39 51 74

 

 

 

 

Horaires :

 

du lundi au dimanche

du 1er avril au 31 mai de 14 heures à 18h30

du 1er juin au 30 juin et du 1er septembre au 25 septembre de 11 heures à 18h30

du 1er juillet aux 31 août de 10h30 à 19 heures

 

Tarifs 2016:

adultes : 10,80 €

enfants de 6 à 16 ans : 5 €

 

Tarif famille ;

2 adultes et  enfants : 28,50 €

 

Prévoir au moins 4 heures pour la visite mais bien plus si on veut participer à toutes les animations

 

 

 http://www.poulfetan.com/

Syndication :
Lizio, village au charme d antan...

Le 23-05-2016 • Pays : France

 

 

 

 

 

Aujourd'hui, nous visitons un des plus beaux villages de France dixit le guide du petit futé...

Pour ma part ,je le trouve charmant, délicieux avec ses petits détails, sa visite est rapide si on se contente du bourg mais aux alentours on peut visiter un écomusée et une merveilleuse pépite de poésie..

Voici quelques photos de ce village...

 

 

                                                                                                                                   

 

 

 

La table des géants où l'on peut pique-niquer... 

                                     

 

 

Une jolie maison d'hôtes et petite boutique déco superbement décorées...

Le vieux puits...

 

 

Et la maison aux poupées.

      

 

L'écomusée des vieux métiers. 

 

Sur 2000 m² d'exposition, plus de 100 000 outils, objets anciens outils, jouets, costumes évoquent 60 métiers disparus ainsi que la vie rurale d'antan. Un véritable capharnaüm né d'un collectionneur compulsif Mr Alain Guillard qui nous accueille avec une grande gentillesse et nous explique l'utilité d'objets plus ou moins mystérieux...

Par contre, je trouve dommage l'accumulation d'objets dont certains plusieurs exemplaires.

 

 

 Certaines scènes sont un peu moins fouillis comme le départ en vacances 

 

 

l'intérieur Breton d'antan

 

 

l'épicerie

 

 

le garage

 

 

le café

 

la salle de classe 1900

 

 

la boutique de jouets, etc...

 

 

 

 

Écomusée des vieux métiers

bobhuet 56 460 Lizio

Tél : 02 97 74 93 01 et 06 73 59 66 45

 

 

Horaires de l'écomusée

du 2 avril au 30 juin

du 11 au 30 septembre

du 20 au 30 octobre

ouvert de 14 heures à 18 heures

 

du 1er juillet au 10 septembre inclus

de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 19 heures

 

Ouvert tous les jours, toute l'année sur réservation pour les groupes

 

Tarifs 2016

 

adulte : 6,50 €

enfants de 5 à 12 ans : 5,00 €

 

Durée de visite de 1h30 à 2 heures

 

 

 

L'univers du poète ferrailleur 

 

 

On termine par un lieu magique qui a fait resurgir mon âme d'enfant qui n'est jamais très loin, l'univers du poète ferrailleur 

 

 

Au beau milieu de la campagne le monde fantaisiste de Robert Coudray s'anime, bruisse, éclatant de couleur. Depuis 25 ans, cet homme libère sa créativité, sa poésie avec les objets de récupération d'hier et d'aujourd'hui.

Sculptures automates, machines volantes, jardins fantaisistes saupoudrés d'humour, d'émotion et de magie m'ont totalement envoûter… difficile de quitter un endroit pareil...

 

 

  

Toutes ces créations ont un nom, une histoire, une pensée philosophique sur la vie et sur le monde qui nous entoure…

 

 

 

 

 

 

J'ai profondément aimé ces maisons biscornues au charme désuet

 

 

 

Dans ce lieu on retrouve beaucoup d'objets volants non identifiés !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu partout sur le site on trouve des poèmes, des citations des messages d'espoir pour sauver nos âmes et notre planète .

Comme celui-ci :

 

Quand le dernier arbre sera abattu.

La dernière rivière empoisonnée.

Le dernier poisson capturé.

Alors seulement.

Vous vous apercevrez

que l'argent ne se mange pas…

Indien Cree

 

 

L'univers du poète ferrailleur

la ville Stéphane

56 460 Lizio

Tél : 02 97 74 97 94

 

 

Tarifs 2016

 

adulte 6,50 €

enfants de 4 à 18 ans : 5,50 €

chômeurs : 5,50 €

 

Horaires

 

du 15 septembre au 1er novembre

du 27 mars au 30 juin

les dimanches, vacances scolaires et jours fériés de 14 heures à 18 heures

 

du 1er juillet au 31 août

tous les jours

de 10h30 à 12h30 et de 14 heures à 19 heures

 

du 1er septembre au 15 septembre

tous les jours de 14 heures à 18 heures

 

Syndication :
Exposition Elisabeth Vigée Le Brun à Paris

Le 04-01-2016 • Pays : France

 

 

Au Grand Palais, nous avons pu admirer les peintures d'une célèbre portraitiste Elisabeth Vigée Le Brun...

 

Elisabeth Vigée Le Brun (1755-1842 à Paris) était une artiste peintre considérée comme une des plus grande portraitiste de son temps.

Fervente Royaliste, elle sera le peintre de la cour de France, de Marie-Antoinette et de Louis XVI puis fuyant la terreur de la révolution, celle du royaume de Naples, de la cour de Vienne, de l'empereur de Russie et de la Restauration.

J'aime beaucoup la délicatesse des traits, la douceur des regards, la finesse des dentelles et le rendu des drapés...

Jeanne Maissin,mère de l'artiste qui a à peine 16 ans quand elle a fait ce portrait et Etienne Vigée, son frère

 

Mme Lesould  et Louis guillaume Bouret de Vézelay (1777)

 

 

 

La paix ramenant l'abondance (1780 ) 

          La comtesse de Mailly  et  Madame Du Barry (1781)

       La comtesse de Provence (1782)  et  Madame Grand

 

 

Les femmes artistes à cette époque n'ont pas le droit de dessiner des modèles masculins, ni les fresques historiques, elle doit donc se rabattre sur les portraits mais quelle chance pour nous de voir le naturel des poses et la magnificence des costumes.

J'aime particulièrement son auto portrait ci dessus ,elle semble nous observer mais nous sommes à la place de son modèle :Marie-Antoinette...jubilatoire...non!

J'aime aussi son regard bienveillant, sa collerette en dentelle toute en légèreté ainsi que l'ébauche du visage de la reine sur la toile...

 

Madame du Barry-Cérès et la comtesse Marie Adélaide de Clermont Tonerre (1785)

Le concert espagnol (1777) et le portrait de sa fille Julie (1787) 

 

 

 

Auto portrait avec sa fille et sa fille Julie

 Le prince Henry Lubomirski (1789)

                                                                    Mademoiselle Laura Bonneuil

                                                                                  La comtesse Skavronska (1796)

          La comtesse Golovine et la princesse Louise de Prusse (1801) 

 

Informations pratiques:

 

Au  Grand Palais à Paris du 23 septembre 2015 au 11 janvier 2016

A New York du 9 février 2016 au 15 mai 2016

A Ottawa du 10 juin 2016 au 12 septembre 2016

 

Syndication :
Noel au château de vaux le vicomte

Le 27-12-2015 • Pays : France

 

 

 

 

Nous voici reparti pour ce merveilleux petit château,vraiment un de nos préférés pour la visite aux chandelles ou pour les décorations de noël...

 

Mais avant un peu d'histoire: 

En 1641, Nicolas Fouquet, futur Surintendant des Finances fit l'acquisition de la terre noble de Vau avec la dot de son épouse...

 

 

Vingt ans plus tard, il réalise un pur chef d’œuvre avec l'aide de l’architecte Louis Le Vau, le peintre-décorateur Charles Le Brun et le jardinier André Le Nôtre.

 

 

 Il a pour mission de renflouer les caisses et il collabore avec Jean-Baptiste Colbert, l’intendant privé de Mazarin. Mais A la mort de ce dernier en mars1661,Colbert, jaloux de la réussite de Fouquet, l’accuse d’avoir détourné des millions (en réalité, volés par Mazarin),

Le 17 août 1661,il offre au roi une réception somptueuse pour l'éblouir: promenade dans les magnifiques jardins bordés de bassins, souper du cuisinier François Vatel, comédie de Molière et feux d’artifice .Mais louis XIV, manipulé par Colbert, a déjà décidé de jeter Fouquet en prison. Arrêté trois semaines plus tard par le célèbre capitaine des mousquetaires, d’Artagnan, il est condamné au bannissement puis à la prison à vie par Louis XIV en 1661 et envoyé à la prison de Pignerol où il décède  le 23 mars 1680.

Vaux-le-Vicomte est alors mis sous scellés,le roi en profite pour saisir la quasi intégralité des merveilles de ce château… même les orangers !

Madame Fouquet mettra 10 ans à récupérer son bien où elle se retirera avec son fils aîné. Après la mort de celui-ci, elle se résout à se séparer du château de Vaux-le-Vicomte qui est mis en vente en 1705.

Entrons et découvrons la magie de Noël dans les salons du château...

 

 

 

 Les animaux,le cirque,les sapins enneigés et la chaleur des feux de cheminée nous accueillent... 

 

 

 

 

 

 

La chambre des muses

 

 

 

         Coup de cœur pour les magnifiques fresques du plafond...

 

 

 

Ainsi que les boiseries raffinées du salon des jeux...

 

 

 

 

Les lustres originaux...

  

Le grand salon... 

 

Pendant les fêtes,ils ont installés une grande roue à l'ancienne de 14m de haut...

 

L'occasion de découvrir des personnages à l'étage...

 

Antichambre du Roi ou Bibliothèque

 

 

 

 

 

La chambre du Roi...  

 

 

                           

 

                          

Le cabinet du Roi

Plafond orné de stucs non achevé en raison de l'arrestation de Nicolas Fouquet 

 

 

 

le cabinet des bains

 

 

 

                     

La chambre du Maréchal 

 

                                                   La grande salle des buffets...

 

 

 

 

 

 

 

 

                   

 

                           Au sous sol, nous passons devant la cave,les offices et nous pénétrons dans la cuisine...

 

 

      

On termine la visite dans ce beau jardin à la Française... 

Parfois nous faisons des rencontres d'un autre âge...  

               

 

                  

 

                                                                                  

                                                       Le musée des équipages...

                                                 

 

                                                 

 

Informations Pratiques:

 

Vaux le Vicomte est situé au sud est de Paris à 51 km...

 

 

 

Adresse;

Château de Vaux-le-Vicomte

77950 MAINCY - FRANCE

 

Tél : +33 (0)1.64.14.41.90

 

Site internet pour horaires, tarifs et événements

http://www.vaux-le-vicomte.com/

 

 

 

Syndication :
Le château de Malmaison

Le 17-08-2015 • Pays : France

Syndication :
Le cimetiere des chiens Asnieres

Le 17-08-2015 • Pays : France

Syndication :
Le zoo du jardin des plantes...

Le 08-07-2015 • Pays : France

Syndication :
JEAN PAUL GAULTIER

Le 27-06-2015 • Pays : France

Syndication :
Le château d\\\'auvers sur oise

Le 18-02-2015 • Pays : France

Syndication :
Escapade au jardin de Claude Monet.

Le 02-07-2014 • Pays : France


Avant de visiter les jardins de Monet,nous faisons une halte gastronomique...

 


Au Domaine de la corniche




Créé en 1908 pour abriter les amours du roi des Belges Léopold II avec Blanche de Vaughan, le Domaine, perché sur les falaises de craie, offre une vue exceptionnelle sur les méandres de la Seine.




Le restaurant gastronomique

 surplombe les boucles de la Seine



Notre mise en bouche..



Fine tartelette aux deux poissons fumés, crème parfumée au combawa



Gaspacho de tomates à l’andalouse, focaccia croustillante à la tomate confite et jambon de pays



Dos de daurade royale en bouillon de crevettes au gingembre et citronnelle



Blanc de volaille de Loué farcie aux herbes fraîches, gnocchi au citron



Le chariot de desserts 



Domaine de la Corniche 

   5 route de la corniche 

78270 Rolleboise 

   Tél. : 01 30 93 20 00 



Nous entrons dans le village de Giverny...








Quand Monet s’installe à Giverny, la longue maison en crépi rose a un jardin d’un hectare constitué d’une pommeraie et d’un potager. Conquis par ce jardin, ce fou de fleurs se met aussitôt au travail  pour en faire le jardin de ses rêves colorés.




 Et visitons en premier la maison du peintre...












La visite commence par le salon de lecture ou petit salon bleu, puis l’épicerie qui sert de réserve alimentaire.
On rentre ensuite dans le premier atelier de l’artiste où il a travaillé jusqu’en 1899 et qui a été reconstitué en 2011 en réutilisant 80 pour cent du mobilier déjà sur place.





Un premier escalier mène à l’étage,il dessert les chambres et salle de bain où nous avons une belle vue sur le jardin.



 



De nouveau au rez-de-chaussée,nous pénétrons dans la salle à manger avec ses murs jaunes où l'on peut admirer une collection d’estampes japonaises. Dans les vitrines des meubles peints en jaune, on peut voir la vaisselle en faïence bleue que Monet avait fait faire pour les jours de fête. 






Dans la cuisine aux carreaux bleus de Rouen une imposante cuisinière.








A fil du temps les fleurs recouvrent le sol par milliers : jonquilles, tulipes, narcisses, iris, pavots d’Orient, pivoines… comme autant de couleurs posées sur une palette…













Monet qui aimait les jeux de lumière et les reflets des nuages sur l’eau,créa un étang qui deviendra son jardin d’eau. L'atmosphère est orientale avec ses bambous, ses érables du Japon,ses saules pleureurs et surtout grâce au pont japonais, certainement inspiré d’une de ses estampes.















Monet était si fier de son jardin d’eau,qu’il aimait y recevoir ses invités et passait des heures à le contempler. Un jardinier était chargé de son entretien à temps plein, et supprimait chaque feuille morte pour qu’il reste d’une beauté parfaite.



 Et au détour d'un chemin ,nous avons cru voir Monet travaillant sur sa toile...



Et quoi de mieux pour terminer cette superbe journée qu'en allant  s'encanailler dans une guinguette de Giverny!




une cuisine bonne sans prétention..




un cadre bucolique à souhaits




Un moment de bonheur.

http://parenthesevagabonde.blogspot.com/


Syndication :
le Château de champs sur marne

Le 15-06-2014 • Pays : France

Lien blog Paris et autres destinations: http://parenthesevagabonde.blogspot.fr/search/label/Paris

 

Nous profitons de ce dimanche ensoleillé pour visiter le château de Champs-sur-Marne. Cette petite maison de plaisance a été construite entre 1703 et 1707 par Paul Poisson de Bouvallais. Mais il n'en profita guère car en 1711 ce financier fut arrêté,accusé de malversations. (Même à cette époque,le monde de la finance avait ses escrocs !).





Ont séjourné ici : la princesse de conti (fille légitime de Louis XIV), le Duc de la Vallière, Voltaire, Diderot et la célèbre marquise de Pompadour qui le loua pendant deux ans.

À la révolution tout fut saisi et vendu, la cave engloutie par de célèbres révolutionnaires. 








Après ces temps troublés,en 1895 ,Louis Cahen d'Anvers restaure le château dans le goût du siècle des lumières.Le comte était un grand collectionneur d'art, ami des Rothschild et des Camondo (voir l'article sur l'hôtel particulier de ce dernier à Paris) .

Ce château reçu en ses murs d'autres VIP comme chateaubriand, Proust et Isadora Duncan.

Le domaine devient la propriété de l'état en 1935 puis résidence présidentielle de 1959 à 1974 et accueille les hôtes prestigieux de la France. Surtout des chefs d'état d'Afrique Noire dont le contesté Bokassa.


Que la visite commence...


Le grand salon





 


Le fumoir,un espace masculin qui communique avec la salle de billard.





Le salon chinois, espace de réception. Les boiseries sont peintes d'un décor de chinoiseries.



Ayant pour thème la vie quotidienne des Chinois...





 



Un jeu bien spécial...



 


Un autre très coquin.



Un cabinet en camaïeu de bleu




Le salon rouge



La salle de billard





La salle à manger 





 

La chambre de Gilbert Cahen d'Anvers



La marquise de Pompadour




La salle à manger des enfants rappelle le mode de vie de la grande bourgeoisie, où les enfants étaient élevés séparément de leurs parents. Ancienne salle de bains, le décor conçu imitant le marbre a été commandé par la Pompadour.



 

La chambre d'honneur réservée aux hôtes de marque.

 



 

Du salon de musique une belle vue sur le jardin



Des boiseries magnifiquement sculptées



Le bureau de travail



La chambre de M. et de Mme Cahen d'Anvers qui rompent ainsi l'usage aristocratique de faire chambre à part.





La salle de bains de la chambre de Mme avec tout le confort moderne de 1930.



M. le comte fit installer 11 salles de bains dans ce château si bien qu'un de ses amis lui a demandé s'il ne voulait pas transformer son domaine en station thermale!





Puis nous terminons par une promenade dans le jardin qui sert d'écrin de verdure (85 ha)à ce château. Les ornements d'un jardin à la française se mêlent aux prairies et aux grands arbres d'un parc à l'anglaise.



           

 






 


 




 


 



 



 

Les broderies de buis.



 


 

Le bassin de Scylla. Copié sur un dessin de le Brun, la sculpture en plomb représente la nymphe Scylla se métamorphosant en monstre.

 



 


 


 


 


 


 





Mon avis : le château est très intéressant,bien documenté et surtout très riche en mobilier. Nous le visitons à l'aide d'un dépliant,dans chaque pièce des informations complémentaires sont disponibles par l'intermédiaire de tablettes numérique . 

La partie la plus intéressante du parc se situe entre le château et le bassin de Scylla.





Château de Champs-sur-Marne, 31 rue de Paris  77420 Champs-sur-Marne




INFORMATIONS PRATIQUES 


 http://champs-sur-marne.monuments-nationaux.fr/

CHATEAU

Janvier Ouverture uniquement le samedi et le dimanche : 10h-12h15 et 13h30-17h

Février - mars - avril et les trois premières semaines de mai  : 10h-12h15 et 13h30-17h

4e semaine de mai - septembre : lun-mer-jeu-ven : 10h-12h15 et 13h30-18h / sam-dim 10h-18h

Octobre - novembre - décembre: 10h-12h15 et 13h30-17h

Dernière admission 30 minutes avant la fermeture 

Entrée gratuite le premier dimanche de chaque mois du 1.11 au 31.05 inclus. Parc gratuit. 

Le parc reste ouvert en continu et ferme 30 minutes après le château.



Fermeture tous les mardi  

Fermeture les 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre.

 

 http://parenthesevagabonde.blogspot.com/

Syndication :
Paris les arts forains à Bercy 2

Le 28-02-2014 • Pays : France


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Salons Vénitiens

Les Salons VénitiensManèges, attractions foraines et spectacle d'automates sur des airs d'opéra vous plongent dans un univers fellinien baroque et intemporel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 http://parenthesevagabonde.blogspot.com/

Syndication :
Paris les arts forains à Bercy

Le 28-02-2014 • Pays : France

 http://parenthesevagabonde.blogspot.com/

 

 

 

Plus tard, un jour de l’an de grâce 1704, Louis XIV écoute la messe à Notre-Dame-de-Bercy. Lors de la cérémonie, où tous les fidèles sont agenouillés pour rendre grâce à leur souverain, le roi ne manque pas de remarquer un homme resté debout.Le garde envoyé pour faire cesser ce crime de lèse-majesté s’aperçoit que l’homme est bien agenouillé et que c’est sa taille de géant qui avait fait croire qu’il était debout. A la fin de la messe, le monarque intrigué fait mander son sujet, vigneron de son état à Joigny. Le solide bourguignon en profite pour se plaindre au souverain des mille tracasseries qu’il rencontre dans son commerce.Amusé par le bagout de l’homme, Louis XIV lui assure qu’à partir de ce jour, il pourra venirchaque année, débiter ses vins sur la grève de Bercy, affranchis des droits.

Le premier entrepôt de Bercy était né !

 

 

 

 

  Il rappelle ce qu'était Bercy au XIXe siècle : un lieu où les Parisiens venaient en masse pêcher et faire du canotage les dimanches et jours fériés. Un lieu, surtout, où l'on buvait, souvent en quantité, le vin étant ici moins cher que dans la capitale. Car le quartier, où s'était développé un marché de négoce de vin, était alors en dehors de Paris et, donc, exempt des taxations appliquées sur les marchandises entrantes. 

 

 

 

 

 

 

 A l'origine, comédien et antiquaire, Jean Paul Favand réunit des objets du spectacle.


A la différence de ceux du théâtre, de l'opéra ou du cinéma qui sont fait dans des matières éphémères et pour être vus de loin, ceux de la fête foraine sont issus de matières nobles et sont destinés à être vus de près.

Leur origine itinérante les avait sans doute fait mépriser par le marché de l'art ancien. Et pourtant ces pièces ont une qualité culturelle et esthétique indéniable : ce sont, entre autres, les pastiches de la sculpture luxueuse des boiseries de châteaux. 

Pendant 30 ans, et parallèlement à d'autres activités, Jean Paul Favand accumule et fait restaurer un ensemble d'objets forains, qui constituent aujourd'hui une des collections les plus importantes au monde.

Le Musée des Arts Forains

Le Musée des Arts ForainsCette fête d'antan met à votre disposition des attractions, manèges et jeux d'époque 1900. Vous aurez la possibilité d'utiliser à loisir le manège de vélocipèdes, le manège de chevaux de bois, la course de garçons de café, les balançoires ou encore le jeu de massacre.

 

 

 

 

 

 

 

Le Théâtre du Merveilleux

Théâtre du MerveilleuxDans ce palais de l'illusion et du rêve, un spectacle vidéo utilisant 12 projecteurs est rythmé par des instruments de musique mécanique automatique. Les nombreuses attractions anciennes côtoient notre jeu astrologique virtuel : Le jeu de la Licorne.
Le Théâtre du Merveilleux, mélange de réel et de virtuel, vous fera vivre une expérience insolite et inoubliable. Le Théâtre du Merveilleux désigne la forme de spectacle qui avait cours à Paris entre 1800 et 1840.


C'est un spectacle total : danse, chant, théâtre.
Il utilise toutes les inventions scientifiques et technologiques de l'ère industrielle naissante ( projections d'images, optiques, éclairages) pour produire des effets fantastiques destinés à émerveiller.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndication :
Paris parc des monceaux et ses alentours

Le 26-02-2014 • Pays : France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Our Kebab, au 41 rue de Londres, 75009 – Métro Liège ou Saint-Lazare



 Our, « le kebab chic » aux produits « 100% frais ».  goût et fraîcheur sont au rendez-vous : salade et tomates du jour , une viande (veau ou bœuf/agneau) à la marinade assez délicieuse pour qu’on lui pardonne le peu de graisse jus, et des frites au top

 

 

Syndication :
Paris musée Nissim de Camondo 3

Le 26-02-2014 • Pays : France

La chambre de Moise Camondo

 

 

 

 

 

 

 

La salle de bains de Moise Camondo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ancien bureau de Nissim de Camondo

 

 

 

L'office du chef

 

 L’office du chef communique avec la cuisine par une porte battante. C’est là que se trouve le monte-plat qui permettait d’élever les plats vers l'office de la salle à manger à l’étage au dessus. La pièce est séparée de l’entrée de service par un lambris vitré qui comporte un guichet afin de contrôler la livraison des denrées commandées par le cuisinier.

 


 

 

 

 

 

 

La cuisine

 

 La cuisine de l’hôtel Camondo est un lieu spectaculaire. Moïse de Camondo, amateur de bonne chère, y a consacré un intérêt particulier. 

La pièce en elle-même, dotée des installations les plus sophistiquées de l’époque, reste le cœur de cet ensemble puisque c’est là que se trouvent l’imposante rôtisserie et le grand fourneau centrall, deux machines étonnantes en fonte et acier poli, qui fonctionnaient au charbon et que l’on gardait chauds toute la journée. Ces deux éléments réalisés par la maison Cubain font de la cuisine un lieu particulièrement impressionnant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La laverie

 

 Dans la laverie se trouvent les bacs de la plonge destinés au lavage des casseroles, des différents ustensiles et de la vaisselle de cuisine. Dans un encadrement de fonte et de tôle noire, les bacs sont en cuivre, celui de droite à double enveloppe permettait de faire circuler de la vapeur afin de maintenir l’eau de plonge à forte température. L’eau de plonge rendue corrosive par des cristaux de soude devait en effet être très chaude pour nettoyer les casseroles par trempage. On ne pouvait pas les frotter pour ne pas altérer l’étamage intérieur

 

 

 

 

 

La salle des gens 

 

 La salle des gens ou salle à manger du personnel est visible par le passe plat. La table de 3,70 m de long a été réalisée sur les indications trouvées dans les archives. Sur le mur au fond à gauche se trouvent les 15 casiers numérotés destinés à contenir les objets personnels de chacun des domestiques : serviette, bol, médicaments, etc.

Douze à quinze personnes travaillaient à demeure : maître d’hôtel, valets de chambre, lingère, cuisinier et leurs aides. Comme pour l’office du chef les murs et le plafond sont laqués et les lambris bas sont peints façon chêne.

 

 

 

 

 

 

 

 http://parenthesevagabonde.blogspot.com/

 

Syndication :
Paris musée Nissim de Camondo 2

Le 26-02-2014 • Pays : France

Le salon des huet

 

 Ce salon de forme ovale, au centre de la façade sur jardin, a été spécialement conçu pour y placer la suite de panneaux peints de scénes champêtres par Jean-Baptiste Huet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La salle à manger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le petit bureau

 

 

 Egalement appelée Salon Anglais et donnant sur la cour d’honneur, cette pièce de petites dimensions aux murs tendus de soie cramoisie est aménagée avec raffinement.

 

 

 

 

 

 

 

L office

 

 

 C’est dans cet office que le maître d’hôtel reçoit les plats déposés par le cuisinier dans le monte-plat. Un chauffe-plat, qui sert également de chauffe-assiettes, permet de les tenir au chaud si nécessaire. Une glacière, dissimulée dans un des buffets, gardait au froid les sorbets du dessert.

 

 

 

 

La galerie

 

 

 

 

 

 

Le salon bleu

 

 

 

 

 

La bibliothéque

 

 

 

 De cette pièce en rotonde qui occupe le centre des appartements privés de l’hôtel, on profite d’une belle vue panoramique sur le parc Monceau. Les boiseries en chêne naturel sculpté ont déterminé la hauteur de cet étage et créent une atmosphère chaleureuse. C’est ici que Moïse de Camondo consultait ses catalogues de ventes et de nombreux périodiques dont la Gazette des Beaux-Arts qu’il faisait soigneusement relier en maroquin rouge.

 

 

 

 

 

 

Syndication :
Paris musée Nissim de Camondo

Le 26-02-2014 • Pays : France

Le musée Nissim de Camondo est inauguré le 21 décembre 1936, un peu plus d’un an après le décès de son légataire, le comte Moïse de Camondo (1860 - 1935). Rédigé en 1924, son testament très précis soumet le legs à des conditions formelles parmi lesquelles figure l’organisation du futur musée :

« (…) L’aménagement intérieur de l’Hôtel devra être maintenu tel qu’il sera à mon décès, c’est-à-dire qu’aucun meuble ou objet d’Art ne devra être déplacé sauf certains sièges ou petites tables qui pourraient gêner la circulation du public mais qui devront rester dans la même pièce. Il faudra, autant que possible, éviter la pose de mains courantes, (…), afin de permettre aux visiteurs de voir les objets plus à leur aise et aussi de ne pas détruire l’harmonie actuelle de l’Hôtel. »

 

 Le vestibule

 C’est dans ce vestibule qu’étaient accueillis les hôtes de Moïse de Camondo. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le grand bureau

 

 

 Les murs de cette pièce sont lambrissés de chêne naturel qui encadre des tapisseries d’Aubusson représentant les fables de la fontaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le grand salon

 

 

Dans cette grande pièce en angle ouverte sur le jardin, la boiserie blanc et or provenant du salon de compagnie du comte de Menou au 11, rue Royale à Paris offre un cadre somptueux aux nombreux chefs-d’œuvre que Moïse de Camondo y a disposé. sur la cheminée. De part et d’autre d'un buste une paire de vases  en bois pétrifié provient des collections de la reine Marie-Antoinette et une bouteille en laque du Japon posée sur un précieux guéridon en bronze doré témoigne du goût de Madame de Pompadour à qui appartenait cet objet avant qu’il ne soit monté en bronze doré.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndication :
Aix en Provence

Le 25-08-2013 • Pays : France


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Syndication :
Cassis et la route des crêtes

Le 24-08-2013 • Pays : France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Syndication :
Arles et mi ramas le. Vieux

Le 23-08-2013 • Pays : France

[1]

[2]

[3]

[4]

[5]

[6]

[7]

[8]

[9]

[10]

[11]

[12]

[13]

[14]

[15]

[16]

[17]

[18]

Syndication :
Marseille en gyropode

Le 21-08-2013 • Pays : France

 

 

 

 

 

 


Syndication :
Saint tropez

Le 20-08-2013 • Pays : France

[1]

[2]

[3]

[4]

[5]

[6]

[7]

[8]

[9]

[10]

[11]

[12]

[13]

[14]

[15]

[16]

[17]

[18]

Syndication :
Baux de Provence

Le 19-08-2013 • Pays : France


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Syndication :
Les baux de Provence

Le 19-08-2013 • Pays : France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Syndication :
sur le pont d\\\'avignon

Le 18-08-2013 • Pays : France

[6]

[7]

[8]

[9]

[10]

[11]

[12]

[13]

[14]

[15]

[16]

[17]

[18]

Syndication :
Isle sur la sorgue

Le 18-08-2013 • Pays : France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Syndication :
Odalys à cabries

Le 17-08-2013 • Pays : France


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndication :
De constance à corps la salette.hotel de la poste

Le 16-08-2013 • Pays : France


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Syndication :
TITANIC 4

Le 06-07-2013 • Pays : France

 

Reconstitution du café véranda 

 

 

 

Le menu et la vaiselle de la 1 classe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le menu et la vaiselle de la  2 classe

 

 

 

 

 

 

Le menu et la vaiselle de la 3 classe 

 

 

 

 

 

On retrouve aussi

une urne à café avec intérieur en céramique

 

 

 

Des bouteilles où dans certaines il reste encore du champagne .. 

 

 

 

 des plats à gratin bien rangés au fond de la mer

 

 

 

 

 

 

 

La plus belle histoire d'amour du Titanic

 

 Un des  passagers de première classe Isidor Straus,originaire d'Allemagne, est devenu riche et important en tant que co-propriétaire du grand magasin Macy avec son frère.L'histoire des derniers moments de M. et Mme Straus est l'un des plus célèbres du  Titanic. Mme Straus a refusé de monter dans un canot de sauvetage sans son mari. Quand Officer Charles H. Lightoller, qui a refusé de façon rigide à permettre aux hommes de canots de sauvetage à bord, a proposé de faire une exception pour M. Straus en raison de son âge,M Strauss a refusé, disant que son âge ne justifie pas de le sauver avant d'autres hommes. (Combien de personnes feraient ça aujourd'hui?)

M. et Mme Straus ont été vu la dernière fois assis dans des chaises longues et ont été emportés lorsque le Titanic a fait son plongeon final. Quelques jours plus tard, le corps de M. Straus a été récupéré. (Les restes de sa femme n'a jamais été retrouvé.) Son enterrement a eu lieu à New York le 8 mai, et il fut enterré dans un cimetière de la ville.

Dommage,ils ont été séparé à  la fin.

 

 

 

 

 

Cet iceberg, photographié quelques jours après le naufrage, est très probablement celui qu'a heurté le Titanic. Des traces de peinture rouge ont en effet été observées.

 

 

 

 

Syndication :
TITANIC 3

Le 06-07-2013 • Pays : France

 

Souvenirs des petites et grandes vies englouties...

 

De nombreux objets uniques tels que du parfum appartenant à un fabricant se rendant à New York pour vendre ses échantillons

 

 

 

 

 

ou la toque d’un cuisinier

 

 

ou encore le sac de voyage d’un des passagers,nous permettent de tisser un lien émotionnel avec toutes ces victimes dont la vie pris fin de manière tragique ou fut altérée à tout jamais.

 

 

Encore d'autres... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une drôle d'histoire un passager voulait que le titanic sombre ...il a été excausé 

 

 

 

Le célèbre escalier 

 

 

 

Il reste le support de l'ange.. 

 

 

 

Le fer des bancs du pont de promenade 

 

 

 

 

 

Un coffre fort 

 

 

 

 

Syndication :
TITANIC 2

Le 06-07-2013 • Pays : France

 

 

Nous prenons nos valises...

 

 

 

 

 

Et passons la passerelle. 

 

 

 

 

 

Les couloirs des chambres de 1 classe 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1ère classe, une cabine (en réalité une suite) pouvait recevoir une famille accompagnée de 2 ou 3 domestiques. Pour cela la cabine coutait 4 500 $US (soit aujourd’hui 50 000$US ou 40 000€).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les mélangeurs des 1 classe 

  

 

 

 

 

 

 

Boite de pâte à dentifrice

 

 

 

Lavabo des 2 classe 

 

 

 

Les pots fourni en cas de mal de mer... 

 

 

 

 

Chambre dortoir des 3 classe 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndication :
TITANIC 1

Le 06-07-2013 • Pays : France

 

 

 

 

 

Cette exposition  est axée sur les récits marquants d’hommes et de femmes à bord du légendaire Titanic, des histoires retracées grâce à plus de 280 reliques émouvantes et de nombreuses reconstitutions des cabines du navire. 

Elle nous retrace la très courte vie de ce bateau, de sa conception à son naufrage. On explique à la fois son origine, son financement, sa construction et son unique voyage.

Mon billet d'entrée est une carte d'embarquement,je suis une jeune enfant,fille d'un pasteur .A la fin de l'exposition ,je saurai si j'ai survécu au naufrage!

 

 

                                                                   

 

La maquette du navire 

 

 

 

 Le Titanic était le plus grand navire construit avant 1912 et le plus grand objet mobile construit par l’homme.
  • Longueur : 269 mètres (soit près de 90 % de la hauteur de la tour Eiffel)
  • Largeur : 28 mètres
  • Hauteur : 53 mètres, soit un immeuble de 11 étages
  • Poids : 46 329 tonnes
  • Vitesse : 23-24 nœuds (52 km/h)
  • Capacité : 3 320 membres d’équipage et passagers
  •  

 

 

 

En premier nous voyons des éléments du Titanic 

 

 

      

 

 

 

 

 

 

 

Un morceau de charbon 

 

 

 

La maquette du bateau tel qu'il est dans le fond de l'océan 

 

 

 

 

 

 

Grand moment d'émotion nous pouvons toucher un morceau de métal du Titanic!

 

 

 

 



Syndication :
VIP à CERZA

Le 16-06-2013 • Pays : France

 

 

Aujourd'hui,nous faisons une visite V.I.P en toute simplicité dans les coulisses du parc.En compagnie d'un jeune soigneur ,nous nous immisçons dans l'envers du décor. Très pédagogue,il nous explique les comportements de plusieurs pensionnaires du zoo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le clou de la visite est l'approche de madame rhino,nous pouvons la toucher et lui donner à manger ! Impressionnant.Et surtout comment notre soigneur arrive à se faire obéir,une méthode pour pouvoir pratiquer des soins sur elle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a terminé avec les biquettes,de sacrées voleuses...il était bon mon plan?

 

 

 

 

 

 

 

CONCLUSION:   Un super zoo,une super visite VIP (merci à notre soigneur) et une super cabane...on reviendra ...c'est sûr! 

 

 

Syndication :
circuit cerza

Le 15-06-2013 • Pays : France

 

 

Après un solide déjeuner tout en observant la famille de siamangs,nous partons à l'assaut du zoo en faisant le circuit rouge.

 

 

 

 

Entre les animaux de la savane et des grandes plaines africaines, ce circuit nous conduira à la découverte du fascinant continent africain avec des animaux emblématiques tels que les Lions, les Rhinocéros blancs, les Girafes, les singes,les zèbres et d'autres moins connus comme les Lycaons et les Hippopotames nains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Syndication :
BRETAGNE

Le 15-03-2013 • Pays : France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndication :
BRETAGNE

Le 14-03-2013 • Pays : France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndication :
PONT AVEN

Le 13-03-2013 • Pays : France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndication :
CIRCUIT BRETAGNE

Le 12-03-2013 • Pays : France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndication :
MUSEE DE LORIENT

Le 10-03-2013 • Pays : France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndication :
LARMOR

Le 10-03-2013 • Pays : France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndication :
ODALYS BRETAGNE

Le 09-03-2013 • Pays : France

Syndication :
SOMME

Le 26-05-2012 • Pays : France

Syndication :
Paris insolite

Le 23-04-2011 • Pays : France

 

 

 

Ancienne ambassade ? Grand hôtel abandonné ?

 

 

Au bout du couloir, un vieux comptoir et son veilleur de nuit finissent d'attiser la curiosité. Sénégal ? Cuba ? Ok, on se rend, où est-ce qu'on a atterri ? Au Comptoir Général

 

 

 

 

 

 

Sous la grande verrière du bar, tout le monde parle à tout le monde : on n'a décidément plus l'impression d'être à Paris.

 

  [8

 

 

on trinque au mojito sur de vieilles malles de voyages.

 

 

 

 

 

Puis on sillonne le lieu, découvrant ici un cabinet de sorcellerie, là un salon de coiffure ou une épicerie africaine...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le Comptoir Général, 

80 quai de Jemmapes, 75 010 Paris
Du vendredi au dimanche de 11h à 23h
Tél : 01 44 88 24 46
Syndication :
Paris à nos pieds...

Le 23-04-2011 • Pays : France

 

 

En plein coeur de l'agitation Bellevilloise. Une terrasse de café inondée de soleil surplombant les jardins de Belleville. Un havre de paix. Qui se nomme « La mer à boire » parce qu'à ses pieds, il y a Paris qui vibre, qui frémit comme une mer agitée.
Mais aussi parce que cela ressemble à l'une de ces journées à la mer. Où l'on reste planté là à contempler l'horizon jusqu'au coucher du soleil.

 

 

Vue sur paris

 

parc belleville

 

 

 

 

 

la mer à boire

 

vue de la terrasse du café

La Mer à boire
1/3 rue des envierges
75 020 Paris
Métro Pyrénées

 



cuisse de poulet à la normande  12 euros

 

 

Syndication :
Mettre un grain de sel à notre week-end

Le 27-03-2011 • Pays : France

            

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndication :
De La Baule au Croisic

Le 27-03-2011 • Pays : France

 Après notre promenade paisible dans Kerhinet,nous décidons de longer la côte en passant par la Baule.Nous découvrons de superbes villas.Hélas elles ne sont plus sur le front de mer,des immeubles impossants font rempart,occultant leur beauté.Nous continuons notre route le long de la côte sauvage.Une petite route croquignolette suit la côte déchiquetée,les gris des rochers se mêlant aux bleus de la mer et du ciel.Magnifique!

Au Croisic ,petite balade sur le port et les petites rues

 

 

 

 

 

puis nous tombons sur une perle gustative:

Un acceuil chaleureux,personnel attentif, décor sans faute de goût ,une vaiselle surprenante et une cuisine HUMMMMMM !

http://www.le-lenigo.fr/

mise en bouche

Foie gras de canard au chocolat épicé, poire confite, caramel de balsamique au cacao 

Dos de bar sauvage,haricots coco,lomo et caramel de xérès

pavé de cabillaud rôti,carri de topinambours et citronnelle,beurre de gingembre

sablé aux pommes,créme à la vanille et caramel au beurre salé

tarte au citron meringuée et son caramel au citron

mignardises

Syndication :
Kerhinet

Le 27-03-2011 • Pays : France

Kerhinet, ancien village de paysans et de tisserands, au nord est de Guérande, tombait en ruine il y a tout juste 30 ans. 

  

Bordant le Parc Naturel Régional de Brière, Le village de Kerhinet a été acheté en 1975 et a été entièrement reconstitué et restauré durant une vingtaine d’années. Ce village est composé de 18 chaumières, 18 authentiques maisons aux toits de roseaux que la mousse envahit.

 

 

 

Chaque maison, chaque jardin a repris son aspect d’antan.Chaque famille possédait plusieurs types de terrain, dispersés en raison des partages successifs : des bois, des prairies pour la pâture, des terres labourables pour le froment, le seigle, les choux… A l’arrière des chaumières, on cultivait un potager.

 

 

Chaque chaumière accueillait une famille de cinq à six personnes. Les jeunes couples construisaient une maison accolée à celle de leurs parents. Elles ne comportaient le plus souvent que deux portes et fenêtres pour mieux conserver la chaleur. Une pièce unique servait à la fois de cuisine, de chambre et pour les activités domestiques telles que le filage et le tissage.

 

 

 

 

La vie du village s’organisait autour des communs. A Kerhinet, tous les habitants pouvaient utiliser le lavoir, les deux fours, les mares et le puits.

Pour mieux comprendre comment vivaient les bretons jadis, on déambule dans ses rues, on découvre ses chaumières.

 

 

L'histoire et les photos des anciens habitants rendent cette visite trés touchante.

 Le temps semble s’y être arrêté, il y a une centaine d’années.



Syndication :
Soirée reposante à Saint-Lyphard

Le 26-03-2011 • Pays : France

http://www.leschaumieresdulac.com/

         

Charlotte d'endives au homard et sa vinaigrette au vinaigre de coing

  

Brochette de saint Jacques poêlée velouté aux herbes fraîches et à l'ail

   

Pigeon de Mesquer de Rémy Anezo à la moutarde de moult de raisin et son jus tranché

    

Pavé de biche poêlé aux champignons des bois et son jus corsé au vinaigre balsamique

  

Far Breton maison aux pruneaux et sa glace cidre accompagné de son cidre fermier

   

Assiette de dégustation autour des fruits exotiques

 

Syndication :
RENNES

Le 26-03-2011 • Pays : France

Après ce délicieux déjeuner nous parcourons les rues animées de Rennes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Syndication :
La tête dans l\'étoile!!

Le 26-03-2011 • Pays : France

Nous profitons de notre passage à rennes pour déjeuner dans un restaurant au chef étoilé ,notre premier et nous ne le regrettons pas...

http://www.lecoq-gadby.com/

 

 

Voici notre voyage culinaire...

Foie gras poêlé, pomme grillée et confite,artichaut violet

 

 

langoustines de saint-guénolé,risotto vert de quinoa,parfumé au cresson

 

pigeonneau aux graines de cumin,petits pois lissés au beurre demi sel

 

dos de barbue crémeux de choux fleur acidulé,citron de menton

sphére craquante au chocolat,émultion acidulée,créme glacée aux fruits de la passion

lecoq amann caramal salé liqueur de fruits

Nous avons passé un moment délicieux ,le personnel attentif et à nos petits soins ,face au jardin.

Plaisir aussi de savoir que dans ce lieu des hôtes prestigieux sont venus

Syndication :
1 - 2 - Suivante

Copyright © Brigitte et Philippe Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.