Escapade au jardin de Claude Monet.

02/07/2014 - Pays : France - Imprimer ce message


Avant de visiter les jardins de Monet,nous faisons une halte gastronomique...

 


Au Domaine de la corniche




Créé en 1908 pour abriter les amours du roi des Belges Léopold II avec Blanche de Vaughan, le Domaine, perché sur les falaises de craie, offre une vue exceptionnelle sur les méandres de la Seine.




Le restaurant gastronomique

 surplombe les boucles de la Seine



Notre mise en bouche..



Fine tartelette aux deux poissons fumés, crème parfumée au combawa



Gaspacho de tomates à l’andalouse, focaccia croustillante à la tomate confite et jambon de pays



Dos de daurade royale en bouillon de crevettes au gingembre et citronnelle



Blanc de volaille de Loué farcie aux herbes fraîches, gnocchi au citron



Le chariot de desserts 



Domaine de la Corniche 

   5 route de la corniche 

78270 Rolleboise 

   Tél. : 01 30 93 20 00 



Nous entrons dans le village de Giverny...








Quand Monet s’installe à Giverny, la longue maison en crépi rose a un jardin d’un hectare constitué d’une pommeraie et d’un potager. Conquis par ce jardin, ce fou de fleurs se met aussitôt au travail  pour en faire le jardin de ses rêves colorés.




 Et visitons en premier la maison du peintre...












La visite commence par le salon de lecture ou petit salon bleu, puis l’épicerie qui sert de réserve alimentaire.
On rentre ensuite dans le premier atelier de l’artiste où il a travaillé jusqu’en 1899 et qui a été reconstitué en 2011 en réutilisant 80 pour cent du mobilier déjà sur place.





Un premier escalier mène à l’étage,il dessert les chambres et salle de bain où nous avons une belle vue sur le jardin.



 



De nouveau au rez-de-chaussée,nous pénétrons dans la salle à manger avec ses murs jaunes où l'on peut admirer une collection d’estampes japonaises. Dans les vitrines des meubles peints en jaune, on peut voir la vaisselle en faïence bleue que Monet avait fait faire pour les jours de fête. 






Dans la cuisine aux carreaux bleus de Rouen une imposante cuisinière.








A fil du temps les fleurs recouvrent le sol par milliers : jonquilles, tulipes, narcisses, iris, pavots d’Orient, pivoines… comme autant de couleurs posées sur une palette…













Monet qui aimait les jeux de lumière et les reflets des nuages sur l’eau,créa un étang qui deviendra son jardin d’eau. L'atmosphère est orientale avec ses bambous, ses érables du Japon,ses saules pleureurs et surtout grâce au pont japonais, certainement inspiré d’une de ses estampes.















Monet était si fier de son jardin d’eau,qu’il aimait y recevoir ses invités et passait des heures à le contempler. Un jardinier était chargé de son entretien à temps plein, et supprimait chaque feuille morte pour qu’il reste d’une beauté parfaite.



 Et au détour d'un chemin ,nous avons cru voir Monet travaillant sur sa toile...



Et quoi de mieux pour terminer cette superbe journée qu'en allant  s'encanailler dans une guinguette de Giverny!




une cuisine bonne sans prétention..




un cadre bucolique à souhaits




Un moment de bonheur.

http://parenthesevagabonde.blogspot.com/


Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Brigitte et Philippe Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.